Facade of the Swiss Pavilion

«Flower Power» suisse à l’Expo 2017 à Astana: le bilan est positif

Le Pavillon Suisse à l’Expo 2017 à Astana, au Kazakhstan, a fermé ses portes le week-end dernier. Présence Suisse tire un bilan positif de sa participation avec le pavillon «Flower Power». La Suisse y a présenté les différentes pistes qu’elle poursuit dans les domaines de l’efficacité énergétique, des énergies renouvelables et de la gestion de l’eau. Elle a aussi profité de cette plate-forme pour organiser une soixantaine d’événements destinés à promouvoir les échanges entre acteurs suisses et kazakhs sur les thèmes de l’éducation, de la recherche et de l’innovation.

Du 10 juin au 10 septembre, plus de 110 pays participant à la première exposition universelle organisée en Asie centrale ont présenté leurs solutions aux problèmes énergétiques du futur. Baptisé «Flower Power», le Pavillon Suisse a mis en avant le potentiel de la nature comme source d’énergies renouvelables. L’exposition interactive a fait découvrir aux visiteurs le savoir-faire, la force novatrice et l’esprit pionnier de la Suisse dans le domaine de l’énergie. Le public essentiellement kazakh a ainsi eu l’occasion de partir à la découverte de la politique énergétique de la Suisse dans un environnement ludique qui n’était pas dépourvu de clins d’œil: il a pu découvrir la quasi autosuffisance énergétique de la cabane du Mont Rose, qui domine le glacier du Gorner, assister à la préparation de röstis dans le respect des principes de durabilité ou s’intéresser aux projets de la Direction du développement et de la coopération (DDC) en Asie centrale qui ont trait à l’eau. En même temps, les visiteurs ont été sensibilisés au fait que chacun et chacune pouvait contribuer à la transition énergétique en faisant un usage responsable de l’énergie au quotidien.

Inside the Swiss Pavilion

Röstis durables et économies d’énergie ludiques avec Heidi

Le Pavillon Suisse a accueilli quelque 250’000 visiteurs. Un sondage réalisé à la sortie a montré que 86 % des personnes interrogées percevaient la Suisse comme étant un pays novateur et soucieux de son efficacité énergétique. Parmi les différentes attractions du Pavillon Suisse, c’est le show culinaire qui a particulièrement plu au public kazakh: la préparation de 61’380 portions de rösti selon une méthode peu gourmande en énergie a permis de montrer l’impact que la consommation d’énergie des ménages avait sur l’environnement et de passer en revue les moyens permettant à chacun d’économiser de l’énergie au quotidien. Chez les jeunes, c’est le jeu vidéo «Mission possible» de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) qui a été particulièrement apprécié. Les 30’184 parties jouées ont permis aux visiteurs d’optimiser leur consommation d’énergie personnelle à travers les personnages de Heidi et de son grand-père. Le Pavillon Suisse et les contenus présentés ont eu un écho positif dans de nombreux articles et reportages dans les médias locaux. La commission d’experts du Bureau international des expositions (BIE) l’a même récompensé d’une médaille d’or pour la manière dont le sujet général «Énergie du futur» avait été traité, et le magazine international «Exhibitor Magazine» lui a accordé une distinction dans la catégorie «meilleure présentation».

More than 61’380 sustainable Roesti portions were prepared in an energy-efficient way during the fair

Selon l’ambassadeur Nicolas Bideau, chef de Présence Suisse, cette exposition universelle a clairement montré que la tendance à privilégier les énergies renouvelables était irréversible. Il a souligné que la Suisse, qui s’est dotée d’une nouvelle politique énergétique fondée sur une décision démocratique, constituait un bon exemple de cette tendance, suscitant l’intérêt et la curiosité des visiteurs kazakhs.

Échanges et nouvelles collaborations

La Suisse a aussi saisi l’opportunité pour se positionner comme pôle d’innovation avec sa recherche de pointe dans le domaine de l’énergie et pour promouvoir des partenariats potentiels ainsi que des collaborations scientifiques avec le Kazakhstan. En collaboration avec le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), un swissnex temporaire a été mis en place dans le pavillon.

Conference at the swissnex Lab

Le réseau swissnex a pour but de favoriser les échanges scientifiques et technologiques entre la Suisse et un choix de pays partenaires. Pendant trois mois, le «swissnex Lab» a ainsi servi de cadre à une soixantaine d’événements sur différents thèmes, auxquels ont assisté une bonne vingtaine de hautes écoles, de centres de recherche, d’entreprises spin-off et de représentants d’industries novatrices. Parmi eux, une délégation de chercheurs suisses s’intéressant aux villes intelligentes, des glaciologues d’Asie centrale et de Suisse, Bertrand Piccard, le pionnier suisse de l’énergie solaire, ou encore Erik Solheim, directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l’environnement. Ils ont eu l’occasion de discuter de scénarios d’avenir pour le paysage énergétique global avec des représentants du ministère de l’énergie du Kazakhstan et de la Renewable Energy Association. Les visiteurs du swissnex Lab ont pu créer eux-mêmes des cellules solaires à partir de confiture et transformer des bouteilles en PET en lampes solaires.

Trois conseillers fédéraux ont fait le déplacement

L’exposition universelle a aussi été l’occasion pour le gouvernement suisse de marquer le 25e anniversaire des relations diplomatiques entre le Kazakhstan et la Suisse. Le Kazakhstan est aujourd’hui notre principal partenaire commercial en Asie centrale. Le premier conseiller fédéral à faire le déplacement a été Didier Burkhalter, qui est allé à Astana pour le lancement de l’initiative «Blue Peace» en Asie centrale, une initiative par laquelle la Suisse soutient les pays de la région dans la gestion des ressources hydriques transfrontalières. La Suisse et le Kazakhstan collaborent également dans le contexte des institutions de Bretton-Woods. Ensuite, le conseiller fédéral Ueli Maurer a rendu visite au Pavillon Suisse lors de son voyage en Asie centrale à l’occasion du 25e anniversaire du groupe de vote dirigé par la Suisse au Fonds monétaire international (FMI) et à la Banque mondiale. Le Kazakhstan est membre de ce groupe de vote depuis 2010. Finalement, c’est Doris Leuthard, présidente de la Confédération, qui était présente à l’Expo le 11 août dernier pour la journée suisse. À cette occasion, elle a également rencontré le président de la République du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev.

Swiss President Doris Leuthard in front of the Swiss Pavilion

Retour en Suisse pour certains éléments de l’exposition

Si l’expo universelle a fermé ses portes, le thème de l’énergie reste d’une grande actualité pour la Suisse. En conséquence, le jeu «Mission possible» sera intégré dans l’exposition permanente de l’Umwelt-Arena à Spreitenbach et certains éléments du Pavillon Suisse seront exposés à energissima 2018 à Bulle.

Leave a comment