Les groupes de musique accompagnant le cortège des corporations © ZZZ Zentralkomitee der Zünfte Zürichs

Sechseläuten: la grande fête du printemps de Zurich

Depuis cinq siècles, la ville de Zurich organise le Sechseläuten, une grande fête marquant le passage de l’hiver au printemps. Cortèges, déguisements et musiques se donnent ren-dez-vous en centre-ville pour un moment de convivialité qui se termine avec la mise à feu du Böögg, qui prédit la qualité de l’été!

Fin de l’hiver, début du printemps

L’histoire du Sechseläuten remonte au XVIe siècle. A l’époque, la ville est gouvernée par le conseil de Zurich, alors composé de membres issus des différentes corporations zurichoises. Constatant que l’arrivée du printemps s’accompagne d’une prolongation de la luminosité en soirée, le conseil décide de reculer la fin de la journée de travail. Ce n’est plus à 17h00 que les travailleurs posent leurs outils, mais à 18h00 ! L’une des cloches de la cathédrale (Grossmünster) située en plein cœur de la ville sonne ce nouvel horaire. Pour célébrer le passage de l’hiver au printemps, les habitants organisent une grande fête qu’ils nomment Sechseläuten (littéralement « carillon de six heures »). Une nouvelle tradition est née!

Des cavaliers autour du bûcher du Böögg © ZZZ Zentralkomitee der Zünfte Zürichs

Le défilé des enfants

Organisée sous sa forme actuelle depuis 1904, la fête du printemps débute le dimanche précédant le troisième lundi du mois d’avril. La tradition veut que ce soit les enfants qui ouvrent les festivités avec un défilé dans le centre-ville durant l’après-midi. Chaque année, quelques 3'000 enfants de 5 à 15 ans se déguisent et forment un long cortège, accompagné de quelque 800 musiciens issus d’orchestres régionaux. C’est à cette occasion qu’apparaît le Böögg, personnage ressemblant à un bonhomme de neige et représentant la saison hivernale. Mesurant plus de 3 mètres de haut, le Böögg fait partie intégrante du cortège qui sillonne la ville. Il est voué à être brûlé le lendemain à 18h00 précises, afin de symboliser le passage de l’hiver au printemps.

Cortège des enfants
Cortège des enfants © ZZZ Zentralkomitee der Zünfte Zürichs

Le cortège des corporations

Le lundi après-midi, c’est au tour des corporations de faire leur défilé. Les 25 corporations se rassemblent pour former un cortège impressionnant : 3'500 hommes, 350 chevaliers, 50 chariots et une trentaine de fanfares marchent en direction de la Sechseläutenplatz, où sera allumé le bûcher du Böögg, véritable emblème de la fête. Les zurichois ont coutume de dire que plus le feu arrivera vite à la tête du Böögg et fera exploser les feux d’artifices qu’elle contient, plus beau sera l’été. S’il a fallu à peine quelques minutes en 2003 pour que la tête explose, 2016 a marqué un record de longévité : plus de 43 minutes ont été nécessaires pour que les feux d’artifices pétaradent ! La fête se poursuit par un grand barbecue où chacun fait griller des saucisses sur les restes du bûcher du Böögg.

Cortège des corporations
Cortège des corporations © ZZZ Zentralkomitee der Zünfte Zürichs

Quelques anecdotes sur le Böögg

Tout ne se déroule pas toujours comme prévu. Certaines années sont marquées par des événements peu ordinaires. Il en est ainsi en 1921, où un jeune garçon met le feu au Böögg à 13h30… En 1944, la fête se déroule exceptionnellement dans le port, car la place habituelle sert cette année-là de potager, pour améliorer le quotidien des habitants durant la guerre. Pas de chance pour le bonhomme d’hiver, qui tombe dans le lac de Zurich. Plus récemment en 2006, c’est un Böögg de remplacement qui a explosé en 10 minutes et 23 secondes après que l’original ait disparu quelques jours avant la grande fête. Et c’est sans compter les fois où le Böögg est tombé du bûcher avant que sa tête n’explose…

Le Böögg
Le Böögg © Zürich Tourism

Programme 2017

Dimanche 23 avril

  • 14h30 : Cortège des enfants

Lundi 24 avril

  • 15h00 : Cortège des corporations
  • 18h00 : Bûcher du Böögg, sur la Sechseläutenplatz, en direct sur la page Facebook House of Switzerland
  • 20h00 : Grillades sur les restes du bûcher du Böögg

Leave a comment