© Jules Spinatsch

Les Nonante-neuf talks et Spotlights scène suisse

Des discussions passionnantes et des coups de projecteur sur les acteurs suisses de la photographie, dans le cadre accueillant de l’ancien collège Mistral, voilà le programme conçu par le spécialiste Sascha Renner, sur mandat de Pro Helvetia. Durant la semaine d’ouverture des Rencontres de la photographie à Arles, les Nonante-neuf talks et les Spotlights scène suisse se déroulent de 16 heures à 18 heures, du mardi au vendredi, dans le cadre du programme de conférences organisées par Cosmos-Arles Books, la revue « The Eyes » et la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia. 

Sascha Renner, directeur de Coalmine, Forum pour la photographie documentaire, à Winterthour, ainsi que critique d’art et ancien rédacteur culturel pour le Tages-Anzeiger et la radio SRF 2 Kultur, présente les Nonante-neuf talks et les Spotlights scène suisse. L’occasion de rencontrer, mardi 5 juillet, le photographe suisse Dominic Nahr, iinternationalement reconnu pour ses reportages en zones de guerre et de conflit et dont l’exposition « Pays brisé / Fractured State », produite par la Fondation suisse pour la photographie à Winterthour, fait partie du Programme associé des Rencontres. A ses côtés, s’exprimeront sur le thème « La guerre invisible. Consommation, censure et rhétorique de la compassion » Christoph Bangert, photographe allemand dont le travail provoque le débat sur la vision stéréotypée de la guerre, et Caroline Recher, conservatrice au Musée de l’Elysée à Lausanne, ont les recherches se focalisent sur les représentations des victimes dans la photographie et l’art. A l’issue de cette rencontre, le Spotlight scène suisse mettra en lumière NEAR, l’Association suisse pour la photographie contemporaine.

« Pays brisé » © Dominic Nahr
« Pays brisé » © Dominic Nahr

Après le panel du mercredi 6 juillet, vous ne verrez plus les caméras de surveillance du même œil. La discussion « Perte de contrôle, prise de pouvoir : de la documentation à la surveillance » promet d’être des plus stimulantes. Elle aura lieu entre Jules Spinatsch, photographe suisse qui élabore les « Surveillance Panorama Projects » sur la base d’images de caméras en réseau, Joerg Bader, entre autres curateur de la triennale 50JPG, dont l’édition 2016 s’intitule « Caméra(Auto)Contrôle » et Salvatore Vitale, hotographe et rédacteur en chef du magazine « Yet », dont le numéro actuel traite du contrôle. Un focus sur Aaluägä, le projet éditorial des photographes suisses Anne Golaz et Myriam Ziehli sera proposé dans le Spotlight scène suisse.

« Surveillance Panorama Projects no 5 » © Jules Spinatsch
« Surveillance Panorama Projects no 5 » © Jules Spinatsch

Exposer a-t-il encore un sens à l’heure du numérique ? C’est autour de cette question que se réuniront le jeudi 7 juillet, Marco de Mutiis, Digital curator au Fotomuseum de Winterthour, où il propose depuis 2015 un nouveau format d’exposition « SITUATION », le photographe et artiste conceptuel Joan Fontcuberta, artiste et curateur néerlandais, qui explore la photographie populaire comme source créative. Suivra le Spotlight scène suisse sur P3 Post-Photography Prototyping Prize, initié par Duncan Forbes, directeur du Fotomuseum Winterthur, en collaboration avec la Fondation Julius Bär. 

« Ekaterina », Mörel Books © Romain Mader
« Ekaterina », Mörel Books © Romain Mader

Le vendredi 8 juillet, Sascha Renner conclut la série des panels sur le thème « Mascarade, recherche et reconstitution : les récits au-delà du documentaire » avec Romain Mader, photographe suisse dont le travail met en lien des images documentaires avec des récits fictifs, Aron Mörel, fondateur de Mörel Books et Yann Gross, auréat du dernier Luma Rencontres Dummy Book Award, présent avec son nouveau projet « The Jungle Show ». Le dernier Spotlight scène suisse sera consacré au Prix de jeunes talents en photographie vfg – Association de créateurs photographes.

Les Nonante-neuf talks sont organisés par la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia.

Télécharger le programme complet des Nonante-neuf talks

Leave a comment