environnement suisse

Les points forts de la Suisse pour protéger l’environnement

Lacs, montagnes et air pur sont associés à la qualité de vie made in Switzerland. Au-delà de l’image de carte postale, cette nature participe à l’identité de la Suisse et a forgé son esprit. Pour préserver ces atouts environnementaux, le Conseil Fédéral et le peuple ont mis en place ces dernières années une série de mesures concrètes : voici quelques points forts de la politique environnementale de la Suisse.

Protéger les ressources naturelles

Croissance de la population, augmentation de la consommation et développement économique : 3 facteurs majeurs qui influent le plus sur les ressources naturelles. Pour assurer leur pérennité, la Suisse encourage ses citoyens à consommer responsable, et met en place une politique environnemental promouvant les techniques d’exploitation optimisées. Il s’agit par exemple de favoriser l’utilisation des énergies renouvelables dans l’exploitation et la production des ressources. La politique des déchets et des matières pre­mières doit être développée dans le cadre de l’Économie verte, afin de fermer davantage de cycles des matières, de promouvoir les matières premières secondaires et de réduire la demande de matières premières et la production de déchets.   

paneaux solaires suisse

Concentrer l’urbanisation

L’urbanisation est en constante évolution, impliquant un risque de mitage du territoire : les espaces d’habitations sont dispersés, la densité de construction au m2 est faible. La Loi sur l’Aménagement du Territoire, soutenue par le peuple en mars 2013, a deux principaux objectifs : mieux utiliser les surfaces disponibles, et lutter contre les zones à bâtir trop étendues. Une façon efficace de limiter l’expansion de la ville et du bâti sur le paysage.

swiss urbanisation
Mieux utiliser les surfaces disponibles, c’est aussi contenir l’expansion de la ville sur le paysage.
© OFEV/Christian Koch/Julius Heinemann 

Contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique

Le réchauffement climatique est un problème mondial. En Suisse, différentes mesures ont été prises pour contenir l’augmentation de température en dessous des 2°C. Le focus est mis sur la réduction des émissions à effets de serre, l’une des principales causes de cette augmentation. Outre un plan d’action adopté en 2014, c’est la taxe carbone qui a été revue à la hausse. Elle touche en particulier les secteurs du bâtiment et des transports, deux gros émetteurs de CO2.

climate warning
Réduire les émissions de gaz à effets de serre, en particulier dans le secteur des transports. 
© OFEV/Theodor Stalder

Préserver la qualité de l’eau, une responsabilité pour le pays

Parfois appelé le « Château d’eau de l’Europe », la Suisse possède de nombreux lacs et cours d’eau, à l’instar du Rhin et le Rhône qui prennent leur source dans le pays. Construites dans les années 60/70, les stations d’épurations des eaux usées (STEP) garantissent une très bonne qualité de l’eau. Pour éliminer les micropolluants dus à l’utilisation de produits phytosanitaires dans l’agriculture, la Confédération a décidé d’ajouter une nouvelle étape de traitement des eaux usées dans une centaine de station d’épuration. L’état éco­logique insatisfaisant des eaux suisses devrait évoluer positivement d’ici à 2030 grâce aux revitalisations en cours et à l’assainissement des centrales hydrauliques existantes.

swiss water
La Suisse, « Château d’eau de l’Europe », améliore sans cesse la qualité de ses eaux.    
© OFEV/ Markus Bolliger 

Maintenir la biodiversité: un engagement sur le long terme

Avec ses différences d’altitudes, de climats et de sols, la Suisse possède une biodiversité riche de plus de 50'000 espèces. Depuis quelques années, la régression de la superficie des milieux naturels porte atteinte à l’équilibre faune/flore. Plus de 30% des espèces recensées sont actuellement menacées. En 2012, le Conseil Fédéral a fixé 10 objectifs constituants la Stratégie Biodiversité Suisse, dont la définition de zones protégées, fer de lance du plan d’aménagement Biodiversité.  

swiss fox
La biodiversité est riche mais doit être protégée, car 30% des espèces recensées sont menacées.  
© OFEV/ Franca Pedrazzeti

On respire bien, on respirera mieux

La qualité de l’air est bonne et ne fait que s’améliorer. Depuis 25 ans, les émissions de poussières fines ont diminué de plus de 50% en ville. Pour maintenir ces bons résultats, la Suisse soutient le développement et l’implantation des technologies les moins polluantes. C’est notamment le cas dans l’industrie automobile, l’un des secteurs les plus polluants, où la Confédération impose aux constructeurs de respecter des normes stricts d’émissions de CO2, par  l’installation de filtres et de catalyseurs performants.

swiss air quality
La qualité de l’air est bonne, et le Conseil Fédéral soutient le développement des technologies les moins polluantes.
© OFEV/Markus Bolliger 

Les sols, une richesse pour l’équilibre environnemental

Les sols sont un élément essentiel dans les cycles environnementaux: ils permettent notamment d’absorber les abondantes précipitations et d’assurer le renouvellement de la nappe phréatique. Pourtant, l’urbanisme et le reboisement naturel réduisent année après année la surface des sols fertiles. Le Conseil Fédéral a réagi : il soutient désormais les exploitants en leur proposant des outils pour limiter les dommages durables liés à l’utilisation des sols et forme des spécialistes qui conseillent les maîtres d’ouvrages sur les gros projets de développement. 

swiss soils
L’exploitation des sols fait l’objet d’une attention particulière, pour limiter les dommages sur le long terme.  
© OFEV/Emanuel Ammon 

Le paysage, un atout national essentiel

Valoriser le paysage, c’est améliorer la qualité de vie, préserver la biodiversité et développer le tourisme vert ! En élaborant le Projet de territoire suisse, la Confédération a positionné le paysage comme l’une des notions-clés de tout projet de développement. Cela passe par exemple par l’identification de zones où les aspects paysagers ont la priorité sur tout type de projet, qu’il soit énergétique, industriel ou de transport. L’ambition est simple : respecter et protéger le paysage, aujourd’hui plus qu’hier !

Swiss highway
Valoriser le paysage, c’est faire coïncider projets de  développement et protection de l’environnement.  
© OFEV/Emanuel Ammon